dinsdag 28 juni 2016

Herman Vandecauter




La musique ne s’apprend pas seulement dans les instituts où 1’enseignement est souvent trop rigide, mais chez un ou plusieurs maîtres. C’est surtout par ses propres recherches et sa personnalité qu’on arrive à une ouverture esthétique, loin de tout dogmatisme restrictif. C’est ainsi que Herman se distingue de la plupart des autres musiciens. 

Sa formation s’est faite en Angleterre et en Allemagne, chez des virtuoses et des pédagogues renommés comme John Duarte, Julian Byzantine, Marga Wilden Hûsgen et Detlef Tewes. 
Il s’est également spécialisé dans les instruments anciens à cordes pincées, tels que la guitare baroque, le luth théorbe, la mandoline napolitaine et  aussi la bandurria espagnole.

Sa fascination pour la virtuosité, la dynamique et la sensibilité instrumentales se traduisent  par un désir permanent de créer de nouvelles techniques.

Depuis 1973 il a donné des récitals de guitare et également des concerts où il a accompagné des cantatrices. Il s’est produit sur scène tant dans son propre pays qu’en Angleterre, en France, en Allemagne, en Finlande et en Espagne, notamment au festival international des instruments à plectre à Logroño.  Comme mandoliniste il a collaboré 
à l’Opéra de la Monnaie à Bruxelles et à l’Orchestre baroque “Il Fondamento” .
La créativité ne se manifeste pas uniquement dans la recherche de l’imagination, mais aussi dans l’intensité de la rencontre. 
Cette musique, remarquable par sa beauté austère, sa sensibilité et sa dynamique, demande à s’exprimer en public!

Aujourd'hui il joue principalement des récitals sur des guitares d'époque début 19 siècle et de la musique baroques sur le machète de Bragha et sur différentes types de ukulélés.

Liens vers Herman's Youtubes



La guitare à Valencienne.


Jean-Antoine Watteau, Peintre né à Valencienne (1684 – 1721)

Statue de Watteau à Valencienne avec une guitare baroque!

Il aime représenter le théâtre dans ses tableaux, Célèbre pour ces peintures des guitaristes et autre musiciens.
Watteau semble condenser dans ses toiles l’esprit de la Régence, alors qu'il ne survécu       que six ans à Louis XIV.  Ces tableaux se caractériser par une frivolité qui serait propre aux «fêtes galantes», mettant en évidence des violoncelles, flutes, théorbes et très souvent des guitares baroques.




Napoléon Coste  (1805 - 1883) guitaristecompositeur.



Ses compositions, essentiellement pour la guitare, sont particulièrement exigeantes et ambitieuses.
Son père étant un capitaine dans l'armée et patriote bonapartiste, il reçut son prénom en hommage à l'Empereur. En 1815, la famille s'installa en 1815 à Valenciennes. Napoléon Coste commence l'apprentissage de la guitare à l'âge de six ans avec sa mère, Anne-Pierrette Dénéria. Il devient professeur et concertiste sur cet instrument et donne de nombreux concerts dans sa région. En 1828, il a joué en duo avec le guitariste italien Luigi Sagrini à Valencienne.
Il est rapidement reconnu comme le meilleur guitariste virtuose français. Il participe en 1856 au concours de composition organisé par Mr Makaroff à Bruxelles. Napoléon Coste y présente notamment sa "Grande Sérénade Op.30", et il finira second, derrière Johann Kaspar Mertz de Vienne décédé entre temps... Il a laissé de nombreuses œuvres de grande qualité pour guitare.
Son style, est très influencé par le Romantisme.

Sur le programme Souvenirs de Flandre dédié à sa mère (Introduction, quatre valses et un rondeau final)


Luigi Sagrini  (1809-1874) Italy
virtuose à la guitare et compositeur


Luigi Sagrini né à Monza Italy active à Londres et Paris. Il y a peu d’informations sur lui. Des douzaines des œuvres ont survécu, des pièces témoigne une grand richesse et grande virtuosité.
Il à joué plusieurs concerts avec son ami Napoléon Coste entre autre à Valencienne en 1828.

Sur le programme Variations brillantes sur un air de Rossini : op. 12 pour guitare seule.

_______________________________________________________________________________

Les guitares joué par Herman: Une superbe guitare authentique faites à Mirecourt Fr. "Petitjean L'Ainé" +/- 1820  et une répliqua d'une guitare Louis Panormo de 1835 soigneusement faites par Scot Tremblay (Vancouver Canada)
Sans aucune doute les guitares classiques modernes ne peuvent se rapprocher au niveau du subtilité du son et le caractère de ces guitares du début 19 siècle  joué avec une technique appropriée de l'époque.


Ils sont le Cohiba des cigares de La Havane, le baron Rothschild des vins et de l'Allure parfum addictif de Chanel!

_______________________________________________________________________________








________________________________________________________________________________